Skip to main content
Public Health

Recherche, projets & études

L’UE finance actuellement un grand nombre de projets de recherche sur les maladies infectieuses, dont la plupart concernent la problématique de la résistance aux antimicrobiens (RAM), étant donné qu’elle nuit gravement à notre capacité à traiter les maladies infectieuses. Le programme Horizon 2020 a investi plus de 2,3 milliards d’euros dans la recherche sur la résistance aux antimicrobiens et les maladies infectieuses; des investissements sont par ailleurs effectués dans le cadre du programme «Santé» de l’UE. Ces projets financés par l’UE peuvent être consultés dans l’inventaire du Centre mondial de recherche et développement dans le domaine de la RAM, dont la Commission est l’un des membres fondateurs.

Le soutien financier apporté dans le cadre d’Horizon 2020 permet aux chercheurs de s’attaquer au problème mondial de la RAM sous ses multiples facettes. Il s’agit, par exemple, de mettre au point de nouvelles approches pour la gestion clinique et de prévenir les infections bactériennes résistantes dans des environnements à forte prévalence, ainsi que de mettre en place un réseau européen durable pour des études cliniques harmonisées à grande échelle sur les maladies infectieuses.

La Commission finance également la recherche sur la RAM en joignant ses forces à celles de l’industrie ou de ses États membres. À titre d’exemple, on peut citer le programme d’accélérateur en matière de RAM de l’initiative en matière de médicaments innovants (IMI), qui dispose à lui seul d’un budget de 480 millions d’euros, ainsi que l’initiative de programmation conjointe sur la résistance aux antimicrobiens (JPIAMR), bénéficiant d’un financement de l’UE, qui coordonne le financement de la recherche au niveau national et soutient une action collaborative destinée à combler les lacunes dans les connaissances en matière de RAM dans une perspective fondée sur le principe «Une seule santé». L’initiative JPIAMR comprend également un institut de recherche virtuel (JPIAMR-VRI), une plateforme qui vise à renforcer la coordination de la recherche sur la RAM, à améliorer la visibilité des réseaux de recherche, des instituts/centres et des infrastructures de recherche sur la RAM, ainsi qu’à faciliter l’échange de connaissances et le renforcement des capacités dans le monde entier.

En 2021, un nouvel élan a été insufflé à la recherche sur la RAM.

Premièrement, avec le lancement du nouveau programme-cadre pour la recherche Horizon Europe, qui offrira de nouvelles possibilités de financement et des partenariats dans le cadre desquels la Commission joindra ses forces avec celles des États membres pour financer la recherche sur la RAM selon le principe «Une seule santé» ainsi que sur la santé et le bien-être des animaux.

Deuxièmement, par la mise en place du programme «L’UE pour la santé» (EU4Health), qui investira dans des actions à valeur ajoutée européenne visant à améliorer la santé, à faire face aux menaces transfrontières pour la santé, à améliorer les médicaments et à renforcer les systèmes de santé.

Troisièmement, par le lancement d’une phase de transition pour la nouvelle Autorité de préparation et de réaction en cas d’urgence sanitaire (HERA), qui sera pleinement opérationnelle début 2022. Cette autorité renforcera la capacité de l’Europe à prévenir et à détecter les urgences sanitaires transfrontières ainsi qu’à y réagir rapidement, et encouragera la recherche et l’innovation afin de mettre au point des contre-mesures médicales efficaces, sûres et abordables. La RAM est l’une des menaces sanitaires auxquelles l’HERA doit faire face.

Infographies et fiches d’information

UE

PARTENAIRES

Vidéos et multimédia

UE

PARTENAIRES