Skip to main content
Public Health

Le cancer est l’une des grandes priorités de la Commission européenne dans le domaine de la santé. Les orientations politiques de la présidente von der Leyen mentionnent «un plan européen pour vaincre le cancer destiné à aider les États membres à renforcer la lutte contre le cancer et à améliorer les soins dispensés», afin de réduire les souffrances causées par cette maladie et faire en sorte que l’Europe joue un rôle de premier plan dans la lutte contre le cancer. 

Plan européen pour vaincre le cancer

La lettre de mission adressée à Stella Kyriakides, commissaire chargée de la santé, précise la nécessité de soutenir l’action des pays de l’UE en faveur de la prévention et du traitement du cancer. 

Présenté en février 2021, le plan européen pour vaincre le cancer constitue la réponse de l’UE à l’évolution et aux défis croissants de la lutte contre le cancer, de même qu’un engagement politique à mettre tout en œuvre pour combattre la maladie.

Articulé autour de dix initiatives phares et de plusieurs actions de soutien, il s’inscrit dans le cadre des propositions de la Commission de mettre en place une Union européenne de la santé forte, permettant de renforcer la sécurité, la préparation et la résilience de l’UE.

Le plan européen pour vaincre le cancer soutient l’action des États membres afin de prévenir le cancer et de garantir une qualité de vie élevée aux patients, à ceux qui survivent à la maladie, à leurs familles et aux aidants. Il s’articule autour d’un certain nombre de domaines clés dans lesquels l’UE peut apporter la plus grande valeur ajoutée:

  • prévention,
  • détection précoce,
  • diagnostic et traitement,
  • qualité de vie des patients et de ceux qui survivent à la maladie.

Initiatives phares

  • Centre de connaissances sur le cancer
  • Initiative européenne sur l’imagerie du cancer
  • Éliminer les cancers causés par le papillomavirus humain
  • Programme européen de dépistage du cancer
  • Réseau européen des centres nationaux intégrés de cancérologie    
  • Diagnostic et traitement du cancer pour tous
  • Initiative européenne concernant la recherche sur le cancer
  • Initiative «Une vie meilleure pour les patients atteints d’un cancer»
  • Registre des inégalités en matière de cancer
  • Initiative «Aider les enfants atteints d’un cancer»

Le plan pour vaincre le cancer est lié à d’autres priorités de la Commission, notamment la stratégie pharmaceutique pour l’Europe et la stratégie de l’UE «De la ferme à la table», ainsi qu’au projet d’espace européen des données de santé. Le cancer fait partie des missions européennes de recherche et d’innovation et du cadre «Horizon Europe».

Un sous-groupe sur le cancer a été créé au sein du groupe de pilotage sur la promotion de la santé, la prévention des maladies et la gestion des maladies non transmissibles. Il est coprésidé par la direction générale de la recherche et de l’innovation.

Le programme EU4Health (2021-2027) apportera un soutien financier et technique aux États membres pour les aider à renforcer les systèmes de santé.

Cancer: données et statistiques

Le cancer est la deuxième cause de mortalité dans les pays de l’UE après les maladies cardiovasculaires. Chaque année, un cancer est diagnostiqué chez 2,6 millions de personnes et 1,2 million en meurent.

L’Europe compte un quart de tous les cas de cancer dans le monde, alors qu’elle représente moins de 10 % de la population mondiale: il est donc évident que le cancer représente une menace considérable pour notre société. On estime à 100 milliards d’euros par an l’incidence économique globale du cancer en Europe.

Selon les rapports sur l’état de la santé dans l’UE, le cancer constitue une des premières causes de décès prématurés dans l’UE. Il a non seulement une incidence sur la santé individuelle, mais aussi un impact social et économique considérable.

Le cancer exerce une pression sur les systèmes nationaux de soins de santé et de protection sociale, sur les budgets publics et sur la productivité et la croissance de l’économie. Par conséquent, nous avons besoin de systèmes de santé plus résilients. Il faut notamment soutenir les États membres qui ont le plus besoin d’élaborer des politiques fondées sur des données probantes afin de veiller à ce que tous les citoyens de l’UE aient le même accès à des mesures de qualité en matière de prévention, de diagnostic, de traitement et de suivi du cancer.

Des données montrent que 40 % des cancers sont évitables si nous mettons en œuvre ce que nous savons déjà. Or 3 % seulement des budgets de santé sont actuellement consacrés à la promotion de la santé et à la prévention des maladies. Les possibilités d’action sont donc immenses.

Les actions en matière de prévention du cancer contribuent également à lutter contre l’obésité et d’autres maladies non transmissibles telles que les maladies cardiovasculaires et le diabète, étant donné qu’elles partagent des facteurs de risque communs.

Cadre d'action

Initiatives de l’UE relatives à la prévention du cancer et à la lutte contre la maladie

Le cancer constitue un problème de santé majeur. L’UE est donc compétente, sur la base de l’article 168 du traité sur le fonctionnement de l’UE, pour soutenir, coordonner ou compléter les actions des États membres en matière de protection et d’amélioration de la santé humaine.

La Commission européenne s’est engagée dès 1985 dans la lutte contre le cancer avec les pays de l’UE et la société civile, en étroite collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé, le Centre commun de recherche et le Centre international de recherche sur le cancer.

Les initiatives coordonnées par le Centre commun de recherche de la Commission dans le domaine de la prévention du cancer et de la lutte contre la maladie sont notamment les suivantes:

Le programme Santé contribue à financer les réseaux européens de référence en matière de lutte contre le cancer, ainsi que les actions communes suivantes:

Autres informations